Culinaires

Déjeuner chez Florent Ladeyn: découvrir la cuisine du Nord sous le signe du Maroilles

Déjeuner chez Florent Ladeyn : découvrir la cuisine du Nord sous le signe du Maroilles. Par une belle journée d’été, les ZeGirls ont pu déguster un magnifique déjeuner créé par Florent Ladeyn au Bloempot (le pot de fleur en Flamand) à Lille sous le signe du Maroilles Fauquet.

Florent Ladeyn Bloempot

Les Zegirls sont tombées sous le charme de ce cuisinier au grand cœur et de cet établissement créé dans une ancienne menuiserie au cœur du Vieux Lille. Florent est grand, moqueur et de bonne humeur.

Anna et Florent Ladeyn

Photo Cricri les petites douceurs

 

Sa cuisine est belle, savoureuse, riche d’ingrédients pointus aux goûts exquis et parfaitement dosés. Le lieu est brut et très chaleureux. Le bois des tables fait pâlir d’envie tous les apprentis stylistes culinaires. Les assiettes à fond foncé font ressortir les couleurs, travaillées par le chef, très subtilement. Comment dire … tous les sens sont comblés d’une très belle façon.

Florent Ladeyn Table

Florent Ladyen a relevé le défi de créer un repas spécialement pour notre groupe avec du Maroilles de la maison Fauquet. Voici le détail de ce menu accompagné de bières, il est du nord où il n’est pas… Tout commence par la fameuse tarte au Maroilles en version estivale avec quelques tomates, des oignons rouges et parsemées de persil.

Florent Ladeyn Tarte aux Maroilles

Photo Dorian Nieto

Et la bière ? Une PVL triple à la pression dont on a visité la Brasserie artisanale juste avant pour se mettre en appétit.

Florent Ladeyn Biere PVL

Puis arrivent, les tortellinis farcis au Maroilles et aux champignons de saison, arrosés de bouillon. C’est là que l’on retrouve la livèche, des herbes au goût puissant que nous avions découverte lors de nos tests entre le Thermomix et le Cookingchef. Une belle leçon d’accords avec cette herbe à tempérament.

Florent Ladeyn Tortellinis aux Maroilles

Photo Dorian Nieto

Et la bière ?  Une américaine, bien blonde légère, une Simcoe Lager American Pilsner.

Florent Ladeyn Biere Simcoe lager

Un premier plat sans Maroilles, il nous a presque manqué. Une entrée fraîche et subtile, un tartare de thonine de la mer du nord avec son gaspacho de brocoli et sa mousse éphémère au vinaigre de cidre. La groseille et le mouron des oiseaux ajoutent la pointe d’acidité et la chlorophylle à ce plat assez doux.

Florent Ladeyn Tartare de Thonine

Photo Dorian Nieto

 

Et la bière ? Une Jambe de bois, plus forte et plus sucrée que la précédente qui s’accorde bien à l’acidité du plat.

Florent Ladeyn Biere Jambe de bois

Le plat de résistance, un quasi de veau au chou-fleur et sa salade moutarde accompagné de ses pommes de terre parfaitement cuites. Nous n’avons pas résisté et nous avons plongé dans cette belle histoire gustative, un plat simple d’apparence mais plein de subtilités. La salade moutarde est puissante, la viande parfaitement cuite et bien rosée, le chou-fleur apporte la douceur et une belle sauce épaisse lie le tout.

Florent Ladeyn Quasi de veau

Photo Dorian Nieto

Et la bière ? Joker, c’était une bière pression ambrée mais nous n’avons pas noté son nom … Il était alors temps de passer au fromage… Et quand le chef visite la question c’est savoureux. Un pain grillé au feu de bois à tremper dans une espuma de Maroilles à la chapelure verte et au croustillant de lard. Encore une fois nous n’avons pas demandé notre reste et c’est avec délectation que nous avons trempé le pain dans cette mousse parfumée.

Florent Ladeyn Espuma de Maroilles

Et la bière ? Une Aventinus Eisbock, une allemande, brune riche et forte.

Florent Ladeyn Biere Aventinus

Pour passer du fromage au dessert, c’est sur une gaufre que Florent a associé le maroilles. Quelques morceaux de pomme, un beau miel des Flandres et l’accord y est.

Florent Ladeyn Gaufre au Maroilles

Et la bière ? Une trappe, blanche plus légère.

Florent Ladeyn Bierre Trappe Blanche

Et puisqu’il faut finir, un dessert déroutant mais convaincant au concombre, citron et verveine. Frais léger et parfait en cette fin de repas presque pantagruélique.

Florent Ladeyn Dessert concombre citron verveine

Photo Dorian Nieto

Et la bière ? Second joker une autre pression dont même la couleur nous échappe après toutes les autres. Juste un souvenir c’était bon … Si vous allez à Lille ( 1 heure de TGV de Paris), n’omettez pas de mettre ce rendez-vous, au Bloempot de Florent Ladeyn, à votre programme pour ne rien rater de cette belle cité et revenir le cœur satisfait d’un accueil chaleureux et de mets sauvages et délicieux.

 

Bloempot

22 rue des bouchers. 59800 Lille

Réservations en ligne

Publié dans Culinaires, Tendances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Cooker’s Club
Le club regroupe des blogueurs qui participent à l'aventure COOKzeWEB : des ateliers, des événements, de la création de contenu...
Missions
Une agence pour des marques et une agence pour les blogueurs. Notre but est vous faire rencontrer et travailler ensemble si affinités en ajoutant notre grain de sel au passage.
Événements à venir
  • Aucun événement
Parutions : s’abonner aux nouveaux articles !